Le Trail des 6 Burons 2016, les dernières infos

Foulez le Puy Mary !

Le Trail des 6 Burons 2016, les dernières infos

28 août 2016 les parcours Trail des 6 Burons 2016 4

Dimanche soir, vous regardez Harry Potter, ou peut-être Monaco PSG. Le plaisir n’y est pas, vous n’arrivez pas à vous concentrer sur votre télé. Vous ne pensez qu’à une seule chose : le Trail des 6 Burons. Vous avez envie de manger du Cantal, vous rêvez de Cantal, vous pensez Cantal. Vous comptez les jours. Miracle, un nouvel article sur le site de la course, avec toutes les informations utiles pour votre préparation psychologique ! Voici donc un petit récapitulatif de dernière minute de ce qui vous attend. On va tout couvrir, le parcours, la bouffe (oui, vous venez un peu pour ça quand même non ?), la météo, les favoris, les milliers de lots à gagner (dont Pompom, notre mascotte Salers qui partira avec l’heureux gagnant de la course !).

Le parcours

Alors c’est bien simple, la boucle est la même : on part de Riom Es Montagnes, on monte vers le Puy Mary par la vallée de la Petite Rhue puis le plateau du Limon, puis on revient par la Tourte, le Luchard, et le plateau de Collandres. Mais suite aux retours de 2015, il y a beaucoup de petites améliorations :

  • départ bien plus tôt pour éviter des arrivées tardives et des retours à la maison compliqués pour ceux qui viennent de loin. On part à 7h. Autant vous dire qu’à cette heure là, il fera à peine jour, donc une petite frontale pour ceux qui craignent l’obscurité en sous bois pourrait être utile. Vous pouvez aussi vous en servir du haut du Puy Mary pour nous envoyer un message en morse.
  • nous ajoutons une petite bosse (de 150m de D+ environ) dans la vallée de la Petite Rhue, juste comme ça, pour le plaisir de vous chatouiller les mollets, c’est la maison qui régale !
  • arrivés au Pont d’Apchon après la descente un peu raide sur le bitume (bahhhh !), vous ne reprenez plus la route assez monotone qui vous menait à Cheylade (ohhhhhh !), mais vous montez directement vers le plateau du Limon (oh ouiiii !). Rien de franchement cassant, une longue montée progressive comme l’année dernière, mais juste bien plus tôt pour éviter toute la route. Un vieux chemin a été complètement ré-ouvert pour l’occasion, c’est tout beau tout neuf ! Que de la piste, du chemin et du pré Auvergnat, courable tout du long pour les traileurs de niveau correct.
  • vous rejoignez le Niermont avant de redescendre vers la fin du premier relais, le Col de Serre, comme l’année dernière. Des photos de cette belle montée sont disponibles dans cet article.
  • Ensuite, la montée vers le Puy Mary a été améliorée, finie la montée sèche depuis le bas de la route, nous nous envoyons plein Est en direction du Peyre Arse, pour faire demi tour sur les Fours du Peyre Arse, en passant par la brèche de Roland. Franchement, ça a de la gueule (voir photo ci-dessous), faites juste attention au passage de la brèche (il faut s’aider des mains dans les rochers). Puis c’est le Puy Mary, sommet de la course, avec une montée plus sèche.

    Les Fours du Peyre Arse

    Les Fours du Peyre Arse, vus du Puy Mary

  • La suite est similaire à l’année dernière jusqu’à la Gaïelle : descente vers le Pas de Peyrol, montée vers le sommet du Puy de la Tourte, descente un peu pentue vers le GR qui vous mène au Luchard via le Pas Rouge, puis descente vers la Gaïelle. Que du bon single Auvergnat, peu pentu, mais qui nécessite d’avoir pris l’option « roulis – lacet – tanguage » sur les chevilles : le chemin est parfois très étroit et fait travailler les articulations. Mais on peut cavaler !
  • La suite du retour vers Riom Es Montagnes a été revue pour vous éviter un maximum de bitume (voir la différence ci-dessous, le nouveau tracé en orange). Vous serez toujours bien au calme sur le plateau de Collandres, avec peu de dénivelé et la possibilité de courir à bonne allure au grand air. Si vous avez encore les jambes, vous pourrez gambader tel le petit veau Salers qui découvre la montagne.

    Différence 2016 - 2015 sur les derniers kms : moins de bitume !

    Différence 2016 – 2015 sur les derniers kms : moins de bitume !

  • Enfin l’arrivée dans Riom est la même, vous suivrez la rivière jusqu’au centre ville, où des dizaines de milliers de personnes en délire feront passer l’arrivée de l’UTMB pour l’ambiance de la finale du tir au pistolet aux JOs de Rio. C’est vous dire !

La trace du parcours, téléchargeable au format GPX est disponible sur la page de la course. Nous avons amélioré la qualité du balisage pour éviter que vous vous perdiez, mais il est toujours rassurant d’avoir la trace sur la montre ou dans le téléphone.

Qu’est-ce qu’on mange ?

Oui, vous ne venez pas en Auvergne que pour la performance sportive !

Donc au menu, ravitaillement par ravitaillement :

  • eau, solide sucré + salé à la Vidale (km 11)
  • eau, solide sucré + salé à la sortie du bois (km 18)
  • eau, solide sucré + salé + fromages et autres douceurs locales au Col de Serre (km 31)
  • eau au Pas de Peyrol (km 39.5)
  • eau, solide sucré + salé + fromages et autres douceurs locales à la Gaïelle (km 50)
  • eau, solide sucré + salé au Buron de Bonnefond (km 56)
  • eau, solide sucré + salé + repas à réserve à l’arrivée

Il y a donc un ravitaillement de moins que l’année dernière, il ne faudrait pas que ça devienne trop facile non plus !

La météo

Pour le moment, on nous annonce du 12 à 25°C au niveau de la vallée, donc quelques degrés de moins en haut. Et un potentiel risque d’orage. Donc la veste étanche sera très utile dans le sac, et on devrait éviter les températures très lourdes des derniers jours. Une météo idéale pour la promenade si la pluie nous laisse tranquilles !

Qu’est-ce qu’on gagne ?

Nous avons gardé quelques coupes pour les grands vainqueurs, mais autrement, puisque vous venez dans le Cantal pour profiter des charmes locaux, nous préférons offrir aux gagnants des produits du coin plutôt d’une énième coupe qui finira dans un carton au garage. Pour les deux grands gagnants masculins et féminins du grand parcours, nous vous conseillons d’éviter de prévoir une course importante dans le mois qui suit : avec une douzaine de kilos de Cantal en cadeau, vous allez pouvoir faire durer le plaisir (et sûrement inviter des amis pour une fromage party !). On ajoute à cela des bières du coin, des croquants, plus de fromage, du pâté, des tripoux, de l’Avèze, du saucisson, QUE de la nourriture diététique étudiée pour les coureurs !

Concernant les favoris, Kilian est bloqué au Népal, François D’Haene nous a dit avoir piscine, et Sage Canaday nous a répondu « Cantal ? Where is Cantal ? ». Mais nous aurons nos premiers participants étrangers en 2016 (étrangers d’hors de France, pas seulement hors Auvergne !). Le Trail des 6 Burons devient international !

Peut-on payer 15€ pour avoir une photo 15x10cm de nous à l’arrivée ?

Hélas non. Cette année à nouveau, vous allez devoir trimer pour retrouver votre trombine dans les multiples galleries de photos que nous ne manquerons pas mettre en ligne. Un photographe pro viendra même vous tirer le portrait sur le parcours pour le plaisir ! Difficile de garantir à chacun de trouver une photo de sa trombine dégoulinante de sueur, mais nous allons faire de notre mieux. Nous gardons évidemment les emplacements des photos secrets, histoire que vous n’ayez pas le temps de vous repeigner et de faire trop les beaux.

 

4 Responses

  1. CDF dit :

    Bonjour !
    C’est qui qui fait les photos ??? Si besoin d une pro des trombinoscopes je peux peut-être vous donner un coup de main ✋ !

    • Marie-Nöelle Guimard dit :

      le parcours est grand et notre photographe ne sera pas partout à la fois ; si tu veux appelle moi on accepte bien sur tout photpgraphe supplémentaire

  2. ROBERT Frédéric dit :

    Il reste 4 dodos dont 1 sans doute un peu agité, les épicuriennes et les épicuriens pourront s’élancr pour un trail « gros appétit »
    Merci François pour ces dernières lignes qui nous font un peu plus saliver. Reste à nous de relever le défi et d’être à la hauteur de « the » événement of the year.
    Chapeau bas ou plutôt casquette à l’organisation et à la Cheffe d’orcheste.

    PS: vive EAG actuellement devant le PSG, chose tellement rare donc ici on en profite !!!

  3. BARATTA David dit :

    Merci pour ses petits plus et ce nouveau parcours . On ne sera pas foule , mais le trail authentique fuit le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *