Nouveauté 2019 : le Peyre Arse

Nouveauté 2019 : le Peyre Arse

27 juin 2019 Trail des 6 Burons 2019 0

LA grosse nouveauté 2019 des 6 Burons, c’est assurément la petite rallonge du grand parcours, qui vous mènera jusqu’au Peyre Arse. Pourquoi ces 11 nouveaux kilomètres ?

C’est où c’est quoi ?

Déjà, localisons le nouveau segment : il se situe du 30ème kilomètre, à partir du Col de Serre, jusqu’au 41ème environ, jusqu’à la brèche de Roland. Il remplace la jonction plus directe du Col de Serre aux Fours du Peyre Arse, via le buron d’Eylac, qui faisait environ 6km. On ajoute donc quelques kilomètres et surtout un beau sommet au parcours, le Peyre Arse, qui culmine au dessus des 1800m.

Pourquoi on va là bas ?

Il y a deux très bonnes raisons à faire ce changement : tout d’abord, ajouter un peu de difficulté au parcours, autrement assez roulant. Jusqu’ici, la principale difficulté était la montée au Puy Mary, soit un bon 200m de D+ assez pentu. La montée vers le Niermont représente plus de dénivelé, mais elle est très progressive. Et la montée vers le Peylat est pentue, mais plus courte. La montée vers le Peyre Arse se fait en deux temps, d’abord le Col de Cabre, puis le sommet, pour environ 600m de D+ sur les 3 derniers kilomètres. Bref, ça grimpotte bien cette affaire !

Ensuite et surtout, ces 11 kilomètres sont un vrai plaisir à courir et à admirer, tout est à ciel ouvert, pas de sous bois, vous profitez du paysage 100% du temps. On descend tout d’abord vers la vallée d’Impradine pour passer au pied du Peyre Arse à la Courbatière, puis on suit le chemin au fond de la vallée de la Santoire :

Le Col de Cabre se dresse au fond de la vallée, la pente démarre gentiment pour s’accentuer fortement lorsqu’on arrive à son pied. Autour de vous, le Puy de Sécheuse, le Téton de Vénus (à l’extrême gauche sur la photo) et le Puy Bataillouse se dressent sur votre gauche, et le Peyre Arse vous domine sur votre droite. Une fois arrivée au Col de Cabre, la vue sur la vallée est superbe, quasiment aucune trace de l’homme face à vous, le Cantal dans son expression la plus simple :

Vue depuis le Puy Bataillouse, avec le col de Cabre à droite de la photo, et le Peyre Arse le surplombant directement.

La montée vers le sommet peut reprendre, une pente à nouveau exigeante, mais sans aucun danger de chute. Le chemin serpente au milieu de rochers assez massifs, les couleurs à l’automne sont magnifiques :

La montée finale vers le sommet du Peyre Arse

Vous arrivez au petit col de Peyre Arse, le parcours contourne légèrement le sommet, mais vous êtes libre d’aller y faire un tour (25m de D+, une broutille non ? :-), car la vue qu’il offre sur la suite du parcours est magnifique :

Panorama aérien, 50m au dessus du sommet

Devant vous le magnifique single qui vous amène sur les Fours du Peyre Arse, où vous rejoignez l’ancien parcours. La ligne de crête est un vrai bonheur à courir, il n’y a aucun danger, et cette arrivée sur le Puy Mary, après le point de vue qu’offrait le Niermont, est sûrement la plus belle possible dans le Cantal (désolé à la Pastou et l’UTPMA, on aura au moins ça pour nous 😛 ).

En vidéo, c’est mieux !

Allez, quelques plans de la vallée sous le col de Cabre et depuis le sommet, ça ne se refuse pas :

Alors alors ?

Vous comprendrez pourquoi nous avons ajouté ce petit détour à notre parcours 2019, même si les photos ne rivaliseront jamais avec l’ambiance des paysages quand on a bien transpiré pour les admirer. Et bien sûr vous vous doutez bien que les photos sont non contractuelles, les couleurs seront sûrement un peu différentes, et la météo fera ce qu’elle voudra 😛

Pour s’inscrire et aller profiter vous même de ces paysages, c’est là :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.