Favoris 2017 : le gagnant 2016 est de retour, une petite interview !

Foulez le Puy Mary !

Favoris 2017 : le gagnant 2016 est de retour, une petite interview !

17 août 2017 Trail des 6 Burons 2016 Trail des 6 Burons 2017 4

Pour notre 3ème édition en 2017, le plateau de coureurs est évidemment d’un niveau incroyable, avec nombre de favoris venant des quatres coins de la planète. Certes, Kilian Jornet a préféré aller à l’UTMB, il était un peu court en fin de mois, donc il préfère courir à domicile, pour éviter les frais de logement et de déplacement, tout ça tout ça. Mais sinon, toutes les autres pointures seront chez nous ! A commencer par LE favori number ouane, le gagnant 2016, le futur dossard numéro 1, la fusée d’Etrat, j’ai nommé, Toooooony Virissel !

Et pourquoi une interview du gagnant et pas d’une ou un autre ? Bon déjà, Tony est jeune et plutôt beau gosse, donc on s’est dit que ça ferait classe. Ensuite et surtout, c’était tout simplement le premier inscrit sur la course en 2016 (donc porteur du dossard « 1 »), et un de nos rares suiveurs actifs sur Twitter ! (oui désolé, on est pas Kim Kardashian, y a pas 10 millions de followers pour le Trail des 6 Burons… pour le moment). Nous avions donc plaisanté avec lui l’année dernière en en faisant l’un de nos favoris, sans même savoir quel était son niveau. Surprise, c’est lui qui gagne la seconde édition ! Donc voici son ressenti sur l’édition 2016 et ses ambitions pour 2017 :

Les 6 Burons : tu étais le premier inscrit en 2016. Comment as-tu connu la course ? Et pourquoi la choisir ?

Tony : J’ai connu la course grâce à un copain qui devait la faire avec moi mais qui a finalement été de mariage ce soir-là. Je lui ai dit trop tard, je suis inscrit, ça a l’air magnifique là-bas… GO GO GO!!! 😉

Les 6 Burons : Tu étais donc inscrit longtemps à l’avance, c’était une course importante dans l’année ? Ou bien en vue de préparer une autre ?

Tony : Oui effectivement à la base, c’était un objectif de l’année, mais j’ai eu une importante entorse de la cheville mi-avril suivi d’une tendinite au genou. Donc ça a grandement perturbé ma préparation pour les 6 Burons. Bon en fait, je n’ai pas vraiment fait de préparation, j’ai trottiné tranquillou et fait 2-3 séances de fractionné pour espérer pouvoir relancer correctement. Je ne pensais vraiment pas gagner franchement, mais viser un top 10 me semblait jouable.

Les 6 Burons : Tu es venu seul ou accompagné ? La course est un sport individuel, mais tu soulignais l’importance des messages de tes proches, comment communiquais-tu avec eux ?

Tony : J’étais venu seul le samedi, arrivé dans l’après-midi. Oui tu sais quand tu as un coup de moins bien à un moment donné dans tes 8h de course, tu penses à tout et à rien… et j’entendais mon téléphone sonner, je savais que c’était ma copine, ma fille, mes parents et amis. Qui me disaient de ne rien lâcher. Et quand la veille vous avez votre fille en appel vidéo qui vous fait plein de sourire, on a envie de tout donner.

Les 6 Burons : Ça s’est passé comment la course ? Quand tu es passé à la Tourte en tête, t’avais pas l’air hyper frais quand même 😛

Tony : Ma course, je suis passé par toutes les phases ! 12 premiers kilomètres, j’étais bien, bonne allure mais pas trop vite pour pouvoir tenir la cadence. A partir du 15ème environ, je n’arrivais plus à manger solide. Au 25ème les premières crampes sont arrivés. Donc là je me suis dit « prochain ravito, j’arrête ». Ensuite ça a été une souffrance gastrique, et je m’arrêtais régulièrement pour m’étirer à cause des crampes. Je remercie d’ailleurs les personnes sur le parcours qui m’ont étiré. Mais heureusement le paysage était magnifique donc ça me faisait beaucoup de bien mentalement et du coup aussi physiquement (oui le corps humain est bizarre 😉

Au 41ème, quand je t’ai vu au sommet de la Tourte, j’ai vraiment pensé abandonner, mais on était loin de tout. Donc je me suis dit, « pose ton cerveau, t’es devant, et fais ce que tu peux. Si tu te fais rattraper, c’est pas grave, tu auras tout donné ».

Tony au sommet de la Tourte, dans le dur !

Jusqu’au 68ème jai serré les dents et après, ça a été du bonheur, je savais que j’allais gagner donc j’ai apprécié l’ambiance, les encouragements des personnes présentes, des bénévoles… Bref c’était GRANDIOSE !!! J’en profite pour faire une petite parenthèse pour remercier tout le monde, j’adore votre état d’esprit, votre gentillesse et votre simplicité, BRAVO !!!

Les 6 Burons : Tu disais vouloir t’en mettre plein la vue, as-tu pu profiter des paysages tout en courant en tête ?

Tony : Oui je voulais en prendre plein la vue et c’est chose faite ! Bien sûr que j’en ai profité, même je me suis régalé tu veux dire ! Vous avez tellement un endroit magnifique !!! Bon, pour être franc, sur les 10 derniers kilomètres j’ai pas trop levé la tête par contre…

Les 6 Burons : Tu as gagné 12kg de Cantal. Ça ne rentre pas trop dans le régime d’un coureur, tu en as profité comment ? 🙂

 

Tony : Oui effectivement, ce n’est pas ce que je mange tous les jours… Mais tu sais c’est un délice. J’en ai fait profiter toute ma famille et les amis. Des amateurs de fromage de vrai ! Mais j’en ai gardé quand même un bon peu pour moi parce que, bordel c’est bon quand même !

Miam ! Paye ton régime de coureur du Cantal !

Les 6 Burons : Et sinon, de « formation », t’es plutôt un coureur de route ? Traileur ? J’ai vu que c’était récent, avant tu menais une vie de débauche, tu fumais comme un pompier non ? Et quel est ton entraînement typique ?

Tony : Oui ça ne fait que 4 ans que je cours, depuis que j’ai arrêté de fumer. Je fumais 2 paquets de clopes par jour… Mon entraînement typique, c’est 4 fois par semaine : 1 footing, 1 fractionné côte ou plat, 1 sortie longue, 1 sortie type fartlek.

Les 6 Burons : Et pour 2017 ? Quel est l’état de forme et tes ambitions pour la course ?

Tony : J’ai toujours une tendinite, beaucoup moins importante qu’il y a un mois mais toujours une douleur. On va dire que l’entraînement est assez correcte et que la forme revient doucement. Pour ce qui est des places, je m’en fous honnêtement. Je vise dans un premier temps de me faire encore plus plaisir que l’année dernière et si possible 7h30 au lieu de mes huit heures de l’année dernière. Ça serait une énorme satisfaction. Après dans une course aussi grande il se passe tellement de choses… J’ai hâte de revenir vous voir en tout cas, j’ai eu tellement un super accueil l’année dernière que je vous ai fait de la pub partout ! Et beaucoup de concurrence à cette période…

Merci Tony et bonne chance pour la course !

 

4 Responses

  1. Znet dit :

    La classe mon tenaille !!!! Bisous champions ! Donnes tout ! Le futur Killian jornet !!!

    • François dit :

      Surtout qu’en off, il nous avait avoué « Kiki qui revient à l’UTMB après des années d’absence, exactement le même jour que le Trail des 6 Burons, une coïncidence ? Je ne crois pas, il a peur de moi, c’est tout. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *