Trail des 6 Burons

Foulez le Puy Mary !

Une histoire de valeurs

26 octobre 2016 Trail des 6 Burons 2016 2

L’autre jour, en discutant au sujet d’une banale sortie de course à pied organisée par une grande marque, mon interlocuteur en vient à dire : « Qu’est-ce qui n’est pas du marketing et business aujourd’hui ?« . J’ai tiqué immédiatement, mon sang d’Auvergnat n’a fait qu’un tour. Et j’ai pensé à notre course, et à toutes celles qui lui ressemblent.

Même si évidemment, il y a beaucoup de business et de marketing autour de la course à pied, même si évidemment il y a du business et du marketing aussi autour du Trail des 6 Burons (difficile d’exister sans nos partenariats et sponsors), il n’y a sûrement pas QUE du marketing et du business. En étant en charge de la communication web, j’ai la chance d’avoir une vision un peu globale de tout ce joyeux bazar, je parle avec la chef, avec les gens de l’équipe, et surtout avec pas mal de participants. Et je suis bien loin de ne voir que business et marketing ici.

Je vois surtout des gens motivés et qui acceptent de donner de leur temps, sans aucun retour direct et matériel. Je vois qu’après une première édition à succès, tous les parcours ont été revus pour les améliorer (nous aurions pu les garder en l’état après tout). Je vois que des chemins autrefois impraticables ont été ré-ouverts, c’était un sacré boulot, et les gens qui l’ont fait n’y voyait aucun business ou marketing. Je vois tous les autres bénévoles qui sont venus donner un coup de main, prêts à 6h du matin un Dimanche alors que rien ne les y oblige, et qu’il n’y aura évidemment pour eux aucun bénéfice matériel à tirer, si ce n’est un repas convivial le Dimanche soir. Je vois tous les propriétaires et exploitants qui nous ont ouvert leurs terrains, sans pour autant essayer de vendre un quelconque produit sur le chemin, ni faire leur publicité. Je vois beaucoup de temps passé pour simplement avoir le plaisir d’accueillir des gens contents de venir. Combien d’entre nous tireront un bénéfice matériel quelconque de la valorisation du territoire cantalien ? A court terme, sûrement aucun. A moyen ou long terme, guère plus. Je ne vois surtout que des personnes dont le principal bénéfice sera de voir d’autres personnes, qu’ils ne connaissent pour la plupart absolument pas, heureux de leur visite dans notre petite montagne. Je vois des participants heureux de venir parce que justement, ils viennent sur un événement à taille humaine. Et qu’ils amènent quelques petits bouts de leur chez eux, grâce à leur sourire, accent, anecdotes et tout ce qu’ils partagent avec nous. Et tout ceci est vrai chez nous, mais également sur toutes les courses à l’image de la notre, auxquelles nous sommes tous heureux de participer, coureurs comme bénévoles.

Donc non, tout n’est pas que business et marketing. Même s’il en faut, il est rassurant de voir qu’il y a d’autres valeurs dans ces événements organisés par des personnes, pour d’autres personnes. De l’humain, tout simplement. On entend souvent dire qu’en Auvergne, il n’y a pas grand chose. Dans le Cantal, d’autant plus. Mais nous sommes tout de même riches de ce qui nous entoure. Et ce territoire et terroir n’est pas vraiment à vendre, mais à partager. Et nous sommes d’autant plus riches des rencontres qu’un événement comme cette course peut créer. Tout ceci a bien plus de valeur que tout ce qui tournera jamais autour du marketing et du business.

 

2 Responses

  1. ROUSSET dit :

    Un grand BRAVO et un partage total des valeurs qui font partie de la pratique du sport AMATEUR !
    Vous etes dans le VRAI !
    Ne changez rien et continuez ainsi !
    Amicalement et sportivement
    Alain

  2. Olaf Breizh dit :

    « Je vois » comme toi François , comme vous qui par choix ou par hasard se retrouvent autour de simples échanges HUMAINS. Encore , encore, encore des moments tellement BONS.
    Sportez vous bien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *